.

L’importance d’abuser des câlins avec bébé

L’importance d’abuser des câlins avec bébé

Maman BéBé Nature sept. 26, 2019 Parentalité 0Commentaires

9 mois que vous attendez ce moment, et voilà que vous pouvez enfin prendre dans vos bras votre tout petit et lui faire des milliers de câlins et de bisous. En tant que parent, nous nous demandons toujours comment faire au mieux pour notre enfant, et la question des « câlins » revient assez fréquemment : « Devons-nous le laisser pleurer ou le prendre dans nos bras ? », « Puis-je lui faire autant de câlins que je le souhaite sans le rendre dépendant affectif ? »… La société peut émettre aussi une certaine pression en culpabilisant les parents de montrer leur trop plein d’amour et de paraitre ainsi un peu envahissants. Nous allons vous prouver que vous pouvez continuer à embrasser votre bébé et à abuser des câlins avec lui. 

Pourquoi câliner son bébé ? 

Des études montrent que faire des câlins à son bébé provoquent la création de « l’hormone du bonheur » autant chez le parent que chez l’enfant. Votre enfant a besoin de votre toucher, de vos bras et de vos bisous pour être pleinement épanoui mais aussi pour se développer correctement, aussi bien physiquement qu’émotionnellement. 

Faire des câlins à son bébé permet ainsi de renforcer le lien parent/enfant et permet notamment chez l’enfant de :

  • Développer son intelligence 
  • Développer sa confiance en soi 
  • Participer à sa bonne croissance physiologique 
  • Lui montrer qu’on l’aime 
  • Développer sa personnalité 
  • Le consoler 
  • Lui apporter un sentiment de sécurité 

Il existe plusieurs façons d’être affectueux avec votre bébé : 

  • Le porter en écharpe ou dans un porte bébé 
  • Pratiquer le peau à peau 
  • Lui faire des câlins et l’embrasser 
  • Pratiquer le cododo
  • L'allaitement

Toutes ses pratiques sont bienveillantes et amène un rapprochement entre la mère/le père et l’enfant.

Peut-on lui donner de « mauvaises habitudes » ? 

On entend souvent cette phrase « Tu vas lui donner de mauvaises habitudes », qui est bien évidemment infondée et basée sur un mélange de fausses idées, de culture et « d’envie de donner des leçons ». 

Faire un câlin à son enfant lorsqu’il fait une crise n’est pas un signe de faiblesse ou autre, mais permet au contraire de calmer l’enfant plus facilement, sans toutefois céder à ce qu’il demande. Cela permet de se mettre à la hauteur de son enfant, de lui faire un câlin, de lui montrer que l’on comprend sa frustration et que l’on est là en tant que parent pour l’aider à évacuer son trop plein d’émotions. Une éducation bienveillante et positive qui permet au parent d’être moins stressé, et à l’enfant d’être compris. 

Le manque d’affection chez l’enfant 

D’autres études montrent que le manque affectif envers un bébé se ressent plus tard, et peut lourdement affecter son état de santé jusqu’à provoquer du stress chez l’enfant, un manque de confiance en soi, et à l’âge adulte, des séquelles psychiatriques graves comme la schizophrénie, dépression ou autres pathologies.  

Abuser de câlins avec bébé

Répondre

*
**Non publié
*URL contenant http://
*