.

L’intoxication alimentaire chez le bébé

L’intoxication alimentaire chez le bébé

Maman BéBé Nature sept. 11, 2019 Santé 0Commentaires

Une intoxication alimentaire est liée à une bactérie présente dans un liquide ou dans un aliment, et provoque une réaction du corps tout à fait normal pour éliminer l’intrus. Les symptômes peuvent être différents selon l’intoxication mais se manifestent généralement de la même manière : crampes d’estomac, diarrhée, parfois accompagnés de vomissements, et/ou de fièvre. Ces symptômes apparaissent entre 4 et 24 heures après l’ingestion de l’aliment contaminé, et plus rarement jusqu’à 48 heures après. 


Comment réagir si notre bébé subit une intoxication alimentaire ? 

Tout d’abord, il faut savoir qu’une intoxication alimentaire cause les mêmes symptômes chez un bébé qu’un adulte. Cela peut paraitre plus impressionnant chez un bébé mais n’est pas forcément plus grave, il faudra cependant être beaucoup plus vigilant car les enfants n’ont pas les mêmes anticorps que nous et peuvent se déshydrater très rapidement. 

Si un bébé subit une intoxication alimentaire, il faudra surveiller ses symptômes, et scruter le moindre signe de déshydratation, surtout si celui-ci refuse de boire : fatigue générale, paupières creusées et cernes plus visibles, vertiges… Si l’un de ces signes apparait, il faudra consulter au plus vite un médecin. 

Enfin, n’hésitez pas à appeler un médecin ou le Samu si vous avez un doute sur les symptômes que présente votre bébé. Ils pourront vous poser des questions afin de mieux vous orienter sur les démarches à suivre et si besoin il y a, vous demander de consulter. Un bébé est considéré comme une personne fragile et demande une attention plus particulière, afin de ne prendre aucun risque. 

Comment guérir bébé d’une intoxication alimentaire ?

Le traitement sera adapté en fonction de la source de contamination. Essayez donc de déterminer quel aliment - liquide ou solide - a pu rendre malade votre bébé. Si d’autres personnes sont malades, cela peut vous orienter. 

Dans le cas d’une intoxication alimentaire bénigne, le corps humain fait correctement son travail en expulsant la bactérie hors de son corps par le biais des selles, des vomissements, de la fièvre… Il n’y aura donc pas grand chose à faire, mise à part proposer à boire à bébé très régulièrement pour éviter qu’il ne se déshydrate. 

Dans le cas d’une intoxication alimentaire plus sévère, les médecins pourront prescrire une solution de réhydratation, ou une réhydratation par perfusion, des antibiotiques et dans certains cas plus rares, une dialyse ou un lavage d’estomac pourront être nécéssaire. 

Comment l’éviter ? 

En prenant de simples précautions comme : 

  • Le fait de se laver régulièrement les mains, surtout avant de manipuler de la nourriture. 
  • En nettoyant les surfaces de travail notamment là où sont stockés, préparés et servis les repas.
  • Veiller à bien faire attention à garder la chaine de froid ; 
  • Stocker le lait de bébé au réfrigérateur une fois ouvert ; 
  • Ne pas garder et redonner un petit pot que bébé n’aurait pas terminé, il est préférable de le jeter. 

Maintenant que nous savons tout cela, essayons de préserver nos touts petits au maximum en prenant quelques précautions simples ! 

Intoxication alimentaire bébé

Répondre

*
**Non publié
*URL contenant http://
*