.

3 conseils pour aider votre enfant à devenir propre

3 conseils pour aider votre enfant à devenir propre

Maman BéBé Nature nov. 4, 2019 Parentalité 0Commentaires

L’acquisition de la propreté pour l’enfant est une étape importante de son développement. En effet, c’est un cap qu’il passe et un grand pas de plus vers l’autonomie. Pour les parents, c'est aussi le moment où l'on voit son enfant grandir et devenir plus autonome.

Certains enfants sont propres dès l’âge de 20 mois, quand cela arrive plus tard pour d’autres, mais on peut dire que la majorité des enfants ont acquis la propreté à 3ans. Il faut seulement intégrer que ce n’est pas aux parents de décider quand l’enfant est prêt, mais bien à lui ! Notre rôle est seulement de l’accompagner dans cette étape et de le rassurer. Mais comment initier son enfant à la propreté ? Ya t’il des choses à ne pas faire ?  

1er conseil : Attendre que l’enfant soit prêt psychologiquement, physiologiquement et physiquement 

Psychologiquement : c’est à dire que l’enfant essaie d’imiter le parent lorsqu’il va aux toilettes. Il montre donc un intérêt, voir demande « pipi » ou « caca », il commence à faire savoir lorsqu’il a une envie. Il faut qu’il soit réellement prêt à aller sur le pot et à se débarrasser des couches, à devenir « grand ». Cela demande donc de la part du parent de lui expliquer ce qu’il se passe, à quoi sert le pot et comment on l’utilise.

Physiologiquement : certains signes, non obligatoires, peuvent indiquer qu’un enfant est prêt à aller sur le pot, comme le fait qu’il monte et descende seul les escaliers, que l’enfant reste au sec pendant de plus longues périodes, qu’il fasse ses selles à un moment précis. 

Physiquement : il faut que ses muscles du sphincter (ceux qui servent à retenir les selles et les urines) soient assez toniques. Il commence à savoir se retenir, demande à être changé quand il est sale. 

2ème conseil : Le familiariser avec le pot 

Pour que le pot soit son nouvel accessoire favori, il va falloir lui expliquer à quoi il sert, et aussi lui montrer le geste. N’hésitez pas à le positionner dessus quelques fois par jour, en lui ré expliquant à chaque fois, mais sans jamais le forcer. S’il ne veut pas y aller ou s’il montre un total désintérêt, n’insistez pas et réessayez plus tard, il n’est surement pas prêt. Faites confiance à votre enfant et ne le brusquez pas.

Placez son pot dans un endroit adapté pour lui : s’il est plus à l’aise à l’abri des regards, la salle de bain est un bon endroit. S’il est plutôt collé à vous, installez son pot dans un petit coin du salon. 

3ème conseil : Ne pas forcer les choses 

Ne soyez pas trop exigent avec votre enfant et ne forcez surtout pas les choses, au risque de le braquer. Votre enfant doit s’habituer à écouter son corps et apprendre de nouvelles sensations. Ne le grondez pas s’il fait à côté du pot ou s’il ne veut pas s’y assoir, et ne le forcez pas non plus à s’assoir dessus à des heures fixes : les besoins ne sont pas programmés, cela est valable chez les adultes comme chez les enfants. 

A savoir que l’enfant devra apprendre à utiliser le pot la journée pour ensuite pouvoir retirer les couches la nuit, qui est encore une autre étape vers la propreté complète. Faites simplement confiance à votre enfant, soyez patients, encouragez-le et dédramatisez les ratés et les « rechutes ». 

Conseils pour aider votre enfant à devenir propre

Répondre

*
**Non publié
*URL contenant http://
*