La signification du déni de grossesse

La signification du déni de grossesse

Sous traitant Logistique déc. 12, 2021 Grossesse 0Commentaires

Tous les ans, c’est 800 à 2000 françaises qui accouchent sans savoir qu’elles sont enceintes. Dans 10% des cas il se peut que ce déni de grossesse soit total c’est-à-dire que la femme se rend compte qu’elle est enceinte lors de l’accouchement. Dans les 90% des cas restants, ce phénomène peut être partiel. La future mère se rend compte de la situation avant le terme. Il existe de multiples études scientifiques pouvant confirmer que toutes les femmes sont sujettes à ce phénomène. Beaucoup de chercheurs se sont penchés sur la question et se sont rendus compte que ce n’était pas un trouble physique mais bien un mécanisme psychique.

Maman et Bébé Nature a effectué des recherches pour vous, afin de mieux comprendre ce qu’est vraiment le déni de grossesse.

Le déni de grossesse : quest-ce que cest ?

Une grossesse engendre beaucoup de perturbations dans le corps. Entre changements hormonaux, physiques, les nausées matinales, l’absence de règles… Chaque femme vit des symptômes bien connus quand d’autres n’en vivent aucun ou alors ne les perçoivent pas en tant que tels. Ces perturbations devraient être synonymes d’une présence dans l’utérus de la mère. Dans les cas les plus habituels, la femme s’aperçoit qu’elle est enceinte au bout de quelques semaines voire quelques mois.

Mais alors quel facteur empêche certaines femmes d’être au courant d’une grossesse ? D’après certains chercheurs, il est impossible qu’une maladie puisse déclencher une grossesse asymptotique. De plus, il est très rare qu’une femme tombe enceinte sans même s’en rendre compte jusqu’au terme de cette grossesse. Et pourtant, c’est le principe du déni de grossesse.

C’est un mécanisme qui fait que la femme nie totalement la sensation d’inconfort dans son corps. En fait, c’est un moyen de défense primitif.

Lorsqu’il y a une grossesse dissimulée, le corps de la femme s’adapte. Ainsi, l’utérus s’étend sur tout le haut du corps, il se positionne de façon à ce que l’habituel ventre rond soit caché. La présence du fœtus n’est donc visible pour personne, pas même la femme qui le porte.

Les symptômes sont trompeurs et peuvent être différents selon les cas. Ainsi, il est très difficile de reconnaître un déni de grossesse.

Comment reconnaître au déni de grossesse ?

Avant de comprendre quels sont les symptômes du déni de grossesse. Il est important de comprendre quels sont les symptômes d’une grossesse classique. En effet, ces symptômes sont soit légers, soit complètement absent. Par ailleurs, il est possible que la future maman en ressente certains. Mais ne les interprètent pas comme étant le signe d’une grossesse.

Les symptômes dune grossesse dites « classique »

Les principaux signes d’une grossesse sont les classiques nausées du matin, qui surviennent en général vers la fin du premier mois. Environ une femme sur deux en est victime. C’est à la fin du 1er trimestre que la plupart des futures mamans n’en ont plus. Les nausées sont plus fréquentes que les vomissements.

Ensuite, on parle aussi d’une augmentation de la salivation et d’une exacerbation de l’odorat, qui engendre les fameuses nausées. Pour finir, beaucoup de femmes parlent d’une constipation et surtout d’un sentiment de ballonnement en début de grossesse.

Il existe d’autres signes qui sont, quant à eux, plus discret. On peut donc parler de la grosse fatigue, des troubles gynécologiques (pertes vaginales, légers saignements et une envie permanente d’uriner). Ensuite, il y a aussi la poussée d’acné, les troubles de l’humeur, du sommeil, la prise de poids…

En fait, les symptômes sont très différents selon les personnes, il n’y a donc pas de diagnostic spécifique. Parfois certaines femmes ressentent tous ces signes comme d’autres peuvent ne rien ressentir du tout. Il est aussi possible qu’ils soient tellement légers que la future mère ne les observe même pas. C’est généralement dans ces cas-là que les femmes ne s’aperçoivent pas qu’elles s’apprêtent à avoir un enfant.

Comment une grossesse peut-elle passer inaperçue ?

Il existe de nombreux cas qui auront pour conséquence qu’une femme ne réalise pas qu’elle est enceinte.   

En effet, les tests de grossesse peuvent être faussés. Ce test repose sur la présence d’une hormone spécifique dans l’urine de la femme (l’hormone béta-HCG) qu’il détecte grâce à un procédé immunologique. Elle est produite par le placenta lors de la grossesse. Assez parlé scientifique, vous allez nous demander comment est-il possible qu’un test existant depuis des années puisse donner un résultat faussé. Tout simplement car le dispositif peut être mal utilisé.

Mauvaise lecture par exemple ou alors le fœtus ne produit pas beaucoup de cette fameuse substance. Ainsi, la future mère est persuadée qu’il est impossible qu’elle soit enceinte et bébé reste caché. Il est souvent recommandé de faire plusieurs tests de grossesse afin d’être sûr de ne pas avoir de surprise.

Un des symptômes les plus connus de la grossesse : labsence de cycle menstruel. Certaines femmes ont un cycle perturbé et irrégulier. En général, celles qui sont principalement concernées sont les femmes qui subissent un très gros stress, celles souffrant d’obésité ou d’autres maladies comme le syndrome des ovaires poly-kystiques.

Certains médicaments (moyens de contraception/remèdes contre une maladie spécifique) peuvent également perturber le cycle menstruel. Lorsqu’elles n’ont  pas de règles, elles ne sont pas du tout alarmées par la situation et ne se doutent de rien. Dans d’autres cas, les femmes sont tellement persuadées de ne pas porter d’enfant que leur cycle continue.

Evidemment, les préservatifs, pilules, stérilets et autres moyens de contraception sont très efficaces pour éviter une grossesse non-désirée. Mais comme nous le savons tous, la contraception peut parfois nous jouer des tours.

Les préservatifs peuvent périmer, se craquer ou être mal ajustés et les contraceptions peuvent être mal utilisées ou mal choisies. Ces facteurs sont susceptibles d’engendrer une grossesse non-choisie. Par ailleurs, la contraception hormonale peut provoquer des saignements malgré la grossesse, ce qui ne facilitera pas sa détection.

Pour finir avec ces nombreux symptômes, lorsqu’une femme est enceinte, son poids augmente significativement. En effet, le corps accompagne l’arrivée d’un petit être dans son ventre ainsi que des fluides qui accompagnent le bébé. Vous vous souvenez de l’hormone hCG ? Si le bébé ne produit pas beaucoup de cette hormone, alors il ne prend pas beaucoup de poids.

En conséquent, le corps de la future mère ne détecte pas ce fœtus. A son tour, elle ne prendra pas de poids et ne se doutera pas d’une potentielle grossesse.

Comment le stress peut-il influencer le déni de grossesse ?

Le stress… Eh oui,  on ne compte plus les conséquences négatives qu’il peut causer. Bien connu pour nuire à la santé de n’importe qui, il peut aussi atteindre une mère qui ne s’attend pas à avoir d’enfant. Ce stress peut donc mener à un refus catégorique d’admettre qu’il est possible de tomber enceinte. Parfois, il arrive même qu’une femme se sente très mal à l’aise et angoissée à l’idée de devenir mère. Cela implique une nouvelle fois un déni. Le mécanisme de défense psychique qu’est le déni est très puissant car il peut dissimuler tous les symptômes de la grossesse. 

Les troubles de la santé mentale peuvent également causer un déni de grossesse. Lorsqu’elles souffrent de dépression grave, de trouble de la personnalité, de schizophrénie etc. Certaines femmes peuvent ignorer qu’elles attendent un enfant.

A partir de tous ces symptômes et des signes évoqués plus haut, le déni de grossesse devrait être connu de tous. Il est important que toutes les femmes soient au courant de son existence et surtout du fait que cela puisse arriver à n’importe qui. 

Répondre

*
**(ne sera pas publié)
*URL contenant http://
*
Produit ajouté à la liste d'achat

En poursuivant votre navigation sur ce site,
vous acceptez l'utilisation de Cookies pour
vous proposer des publicités ciblées adaptées
à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques
de visites. En savoir plus